La France refuse-t-elle de soigner Bouteflika?

IMG_87461-1300x866

Le dernier déplacement duc chef de l’Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika, pour se soigner a suscité beaucoup  d’interrogations. Depuis 2005, Bouteflika est soigné dans les hôpitaux français. Pourquoi il a opté cette fois-ci pour Genève? La question mérite d’être posée. Une chose est certaine, une crise latente semble faire rage entre Alger et Paris. Macron a ordonné même de ne plus délivrer des visas aux Algériens ni de naturaliser des Algériens en France. Certaines informations font état de mécontentement de la France de n’avoir pas bénéficié de marchés pétroliers.

D’autres parlent de la facture salée des Algériens qui se soignent en France et que l’Algérie refuse de régler. « Tout se décidera lors de la prochaine visite de Macron à Alger. Pour le moment la France ne cache plus son mécontentement. Macron semble jouer la carte du chantage, surtout que les élections présidentielles s’approchent à grand pas et Bouteflika a besoin du soutien du Quai d’Orsay. Le chef d’Etat cédera à Macron, c’est certain », analyse un journaliste de l’APS specialiste des relations entre les deux pays.

Ce dernier affirme même que Bouteflika n’est pas le bienvenu en France pour se soigner. Une autre humiliation pour l’Algérie qui verse des milliards pour construire des milliers de mosquée, alors qu’elle n’a même pas un seul hôpital digne de ce nom sur son territoire.

Ravah Amokrane

اضف تعليق


تعليقات الزوار

الجزائر تايمز فيسبوك