بالإجماع الجزائر تنتخب عضوا في لجنة مساعدة ضحايا الألغام المضادة للأفراد

IMG_87461-1300x866

انتُخبت الجزائر بالإجماع عضوا في لجنة مساعدة ضحايا الألغام المضادة للأفراد لعهدة عامين (2021-2022).
وجرت الانتخابات خلال أشغال الجمعية الثامنة عشرة للدول الأطراف في اتفاقية حظر الألغام المضادة للأفراد.
ويتمثل دور هذه اللجنة، التي تضم تشكيلتها الحالية الجزائر وإكوادور وتايلاند والسويد في دعم الدول الأطراف في جهودها التي تبذلها على المستوى الوطني، من خلال تقديم توصيات، لا سيما بشأن التقدم والإنجازات المسجلة والصعوبات التي يتعين حلها، من أجل تعزيز المساعدة للضحايا.
كما يشارك أعضاء هذه اللجنة في لجنة التعاون المكلفة بمراقبة الأنشطة المدرجة في إطار تنفيذ الاتفاقية.
ومن خلال هذا الانتخاب، تعترف الدول الأطراف بالدور الرائد للجزائر في مكافحة الألغام المضادة للأفراد و في التكفل بالضحايا منذ حرب التحرير الوطنية.
وللتذكير، دخلت اتفاقية حظر استخدام وتخزين وإنتاج ونقل الألغام المضادة للأفراد حيز التنفيذ في الجزائر في 9 أبريل 2002.
ومنذ فتح باب التوقيع عليها سنة 1997، عرفت الاتفاقية مصادقة و انضمام ما لا يقل عن 164 دولة.

اضف تعليق


تعليقات الزوار

  1. Le "Palais El Mouradia" mène une campagne de convocation contre les chefs des conseils territoriaux de la région algérienne de "Kabylie" depuis des jours, notamment à "Bejaia" et "Tizi Ouzou", en raison des positions personnelles affichées par les élus locaux concernant les élections présidentielles de décembre 2019 et le référendum constitutionnel du 1er novembre. En cours. La plupart des maires de la région «Kabylie» ont refusé d'organiser les précédentes élections présidentielles, après quoi Abdel Majid Tebboune, l'actuel président de la République algérienne, a été élu, en solidarité avec le mouvement populaire très répandu exigeant le renversement du régime au pouvoir, qualifiant le vote présidentiel de simulacre. La plupart des bureaux de vote des États «kabyle» n’ont pas ouvert leurs portes le jour du référendum populaire sur la constitution, avant que l’ensemble du scrutin ne soit suspendu dans la région, au milieu des manifestations intenses des Berbères qui soutiennent le mouvement populaire et rejettent catégoriquement le référendum. Le journal algérien "Observer Algerie" a rapporté que les chefs de communes affiliées au parti du Front des forces socialistes  (FFS ), fondé par le combattant Hussein Ait Ahmed, font l'objet d'une large campagne de harcèlement de la part du régime algérien, des dizaines de responsables locaux de la région du "Kebail" ayant été arrêtés en quelques jours. Dernier. Muhani Haddadou, chef de l'Assemblée populaire de la Wilaya de Béjaïa, selon la  publication médiatique, que la présidence de la République poursuit les maires de la région "kabyle", considérant que l'affaire est liée à une "campagne de vengeance", qui a commencé quelques jours après l'élection de l'actuel président de la république, alors que la campagne d'arrestations s'est intensifiée après Le récent référendum constitutionnel. Le journal a également évoqué la suspension du travail de certains élus locaux et en poussant d'autres à démissionner, ce que Haddadou considère comme une réponse du gouvernement aux positions exprimées par le Front des forces socialistes, avec d'autres organisations politiques, concernant les élections présidentielles et le référendum populaire sur la constitution. Selon le président du Conseil populaire de la Wilaya de Bejaia, le travail de quatre maires du gouvernorat de Bejaia a été suspendu. Cela concerne la ville de Bejaia  (le Front des forces socialistes ), le village de Dra'a al-Qaid  (une organisation indépendante ), Wadi Gir  (le Mouvement populaire algérien ) et Taourirt Agil  (le Front de libération nationale ). Dans sa déclaration au journal algérien parlant la langue française, le même porte-parole a indiqué qu'il présentera une nouvelle liste de maires arrêtés sous la pression du régime algérien, qu'il a exprimé en disant: "Ils ont été poussés à démissionner, tandis que l'autre partie est sous la pression liée à la mauvaise gestion." La relation entre le régime algérien et les habitants de la région du «Kebail» est encore très tendue, en raison de la demande d'indépendance des Berbères algériens par rapport au centre, qui a conduit à l'arrestation de dizaines de chefs tribaux qui font entendre les voix de la libération de l'emprise des généraux, notamment au vu de la détérioration des conditions sociales et économiques dans la région.

  2. أيت السجعي

    نحن إذ نهنئ الجزائر "الشقيقة" على هذا الإنجاز الدبلوماسي الهام والذي هو في حد ذاته اعتراف بالدور الريادي للجزائر "الشقيقة" في مجال مكافحة الألغام المضادة للأفرادة نتمنى صادقين أن تسهم الخبرة التي راكمها الخبراء الجزائريون "الأشقاء" في تنقية صحرائنا المغربية من ألغام جبهة البوليزاريو الإنفصالية.

الجزائر تايمز فيسبوك