Procès en appel d’Issad Rebrab: le parquet demande la confirmation de la peine

IMG_87461-1300x866

Le parquet près la Cour d’Alger a requis ce mardi 4 mai la confirmation de la peine prononcée en première instance contre Issad Rebrab et son groupe, cevital, à savoir 18 mois de prison dont six mois ferme et une amende de 1,3 milliards de dinars.

Le procès s’est ouvert aujourd’hui à la Cour d’Alger suite à l’appel introduit par les avocats d’Issad Rebrab contre le jugement prononcé par le tribunal de Sidi M’hamed le 31 décembre 2019.

Le procureur et l’avocate du trésor public sont « étonnés de la nouvelle expertise présentée aujourd’hui ». Pour eux, « il n’y a pas d’arguments fondés et la conclusion est superficielle ».

Poursuivi pour “surfacturation”, “transfert illicite de devises” et “falsification de documents” dans le dossier EvCon Industry, filiale du Groupe Cevital, Issad Rebrab a été condamné, le 31 décembre 2019, à 18 mois de prison dont 6 mois ferme assortis d’une amende de 1,3 milliards de dinars. Ayant déjà passé huit mois en détention, Issad Rebrab a été libéré le jour du rendement du verdict.

اضف تعليق


تعليقات الزوار

الجزائر تايمز فيسبوك